jeudi 20 juillet 2017

Communication avec un papillon


Un papillon orange se pose sur mes doigts alors que je suis paisiblement installée au soleil. Il les chatouillent à y balader ses antennes. Comme il semble vouloir poursuivre son activité en dépit des mouvements de respiration de mon ventre, j’entreprends une communication avec lui :  
-      -  Que cherches-tu sur mes doigts ?
-       Il y reste du suc alimentaire, du suc de légumes.
-       Mes doigts te conviennent-ils ?
-       Oui car ils sont chauds. J’ai besoin de chaleur. Je récupère la tienne.
-       Les mouvements de mon ventre ne te dérangent-ils pas ?
-       Mais, non. Tu sais rien n’est stable, ni figé.

A la réflexion, à l’échelle du papillon, les fleurs, les branches, les herbes sont en perpétuel balancement. Il me vient à l’idée de l’interroger sur sa vie éphémère :
-       Ta vie est bien courte. Qu’en penses-tu ?
-       Notre vie est multiple, c’est merveilleux. Nous prenons plusieurs formes : chenille, chrysalide, papillon. Réussir notre mue est très gratifiant. Et comme notre vie est courte, nous recommençons souvent ce cycle. Nous en profitons pleinement.
A l’entendre, les papillons vivraient en conscience leurs incarnations successives.
La prochaine fois, je tacherai de les interroger sur le message d’un précédent papillon qui affirmait qu’ils représentaient les âmes qui remontent vers la lumière.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire