vendredi 28 avril 2017

Apporter une vraie réponse à son chien en souffrance



Je reçois souvent des appels de propriétaires de chiens ne sachant plus que faire face à l’attitude déconcertante de leur compagnon. Pensant l’avoir compris, ces personnes ont tout essayé pour que leur chien ré-adopte un comportement « normal ». Quand je dis « tout », il s’agit aussi des vieux principes d’autorité avec punitions et récompenses. Mais ces principes obsolètes ne font qu’empirer la situation.
  
Les punitions et les récompenses ne fonctionnent pas avec les chiens qui tentent désespérément de se faire comprendre. Les chiens sont très expressifs : en regardant leurs yeux, bien des personnes peuvent y lire incompréhension, tristesse, joie ou colère. Et lorsque le chien fait des dégâts dans la maison, aboie sans fin, colle aux basques ou urine partout, les adoptants pensent comprendre le besoin sous-jacent. Mais, l’émotion exprimée n’est pas le besoin. A une émotion peuvent correspondre plusieurs besoins ou requêtes radicalement différentes. D’autre part, les adoptants choisissent malgré tout d’appliquer les bons vieux principes punitifs pour résoudre la situation.
 L’animal dit « je ne vais pas bien » ; mais l’adoptant ne voit que le résultat et punit le chien en l’enfermant, en le battant, en le laissant attaché toute la journée ou pire en installant le collier électrique. La punition ne résout pas le problème. Pas plus que la récompense ! « Je te donne un gâteau si tu es sage » revient à annihiler toute tentative de communication de la part du chien. Cela revient à lui dire « sois gentil, cesse de m’ennuyer. Je ne m’intéresse pas à tes problèmes. ».

 Je suis souvent contactée pour des comportements inappropriés due à des probables « peurs de l’abandon » qui, lorsque j’écoute le chien, n’en sont pas. Tant que l’adoptant pense comprendre les besoins de son animal, il ne traite pas la vraie problématique. Les chiens peuvent avoir manqué d’explications sur les modes relationnels avec les hommes, peuvent mal vivre les habitudes de leur nouveau foyer comme les conditions environnementales. Ou bien encore ont-ils besoin d’être correctement informés et prévenus des allées et venues imprévisibles au sein du foyer. Les chiens peuvent aussi avoir mal vécu un événement jugé anodin par l’adoptant. Enfin, ils peuvent encore tenter de faire comprendre que l’un des comportements de son adoptant est inapproprié.

Les motivations des chiens à adopter un comportement déconcertant sont multiples et bien souvent pas « devinables ». Un chien veut le bonheur et la joie du foyer. Pourquoi ne tentons-nous pas de comprendre réellement l’origine de son comportement plutôt que d’envisager ce dont il souffre ? En lui offrant une écoute, vous ferez son bonheur…et le vôtre !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire