jeudi 23 juillet 2015

Soutenons l’interdiction du "festival de la viande de chien et de chat"


Donner la parole aux animaux est utile pour faire progresser la réflexion sur nos comportements à leur égard. Mais parfois, la protection des animaux doit démarrer par les fondamentaux. C’est le cas de la Chine où la consommation de viande de chien et de chat est toujours autorisée.

Connaissiez-vous le « festival de la viande de chien» en Chine qui malheureusement fait les délices de ces consommateurs ?

La région de Yulin dans le Guangxi est réputée pour son Festival qui se tient tous les ans pour le solstice d’été, les 21 et 22 juin et qui attire les foules.
Près de 10 000 chiens sont, pour l’occasion, abattus, découpés et cuisinés. Chiens errants ou domestiques, sans distinction, sont récupérés dans la rue et vendus. Capturés au lasso, conservés dans des cages minuscules, maltraités, puis tués à coups de bâton, ces animaux souffrent abominablement. Les chats ne connaissent pas un meilleur sort. Les braconniers chassent tout ce qu’ils peuvent et sans faire de tri : chiens domestiques, errants ou malades. Imaginez-vous votre chien disparaître pour être mangé par des humains ? Il est impossible à un humain normalement constitué d’avaler une bouchée d’un animal avec lequel il est émotionnellement en lien.

L’association Duo Duo Animal Welfare project s’implique définitivement contre cette manifestation d’un autre âge. Elle récupère des chiens et surtout alerte la presse du monde entier. Elle a lancé une pétition signable via son site ou sur change.org.
Youtube regorge d’horribles vidéos du “Yulin dog meat festival” : elles vous permettront de vous faire une idée si vous n’êtes pas sûrs de signer la pétition !!


Malheureusement, les Chinois ne s’intéressent pas qu’à ces deux espèces. Au prétexte de bienfaits infondés sur la santé ou la virilité, ils soutiennent le braconnage des espèces protégées comme le rhinocéros (pour leur corne), les éléphants (pour l’ivoire des défenses), les requins pour leur aileron, la tortue pour sa chair, et bien sûr les tigres pour leur os, pénis etc.

Il est grand temps de leur mettre sérieusement la pression en commençant par les animaux de compagnie.




En France, fort heureusement, consommer cette viande est désormais strictement interdite. Mais certaines ventes se font parfois dans des conditions inadmissibles pour un pays civilisé. Sur le marché aux chiens et aux chats de Lyon, on découvre ces pauvres bêtes logées dans de minuscules cages. Certains magasins les tiennent enfermés dans de petits enclos de verre soumis au regard de tous les clients. 
Renoncez à acheter des jeunes chiens, chats vendus sans respect pour leur intégrité 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire