vendredi 31 juillet 2015

Lettre ouverte à monsieur Walter James Palmer,

Monsieur,

Je vous sais gré d’avoir tué Cecil le Lion.

Vous l’avez blessé par flèche, puis l’avez pourchassé pendant deux jours pour finalement l’abattre, fièrement, par balle.
Grâce à votre cruauté et grâce à la renommée de Cecil le Lion, la barbarie qu’est la chasse est enfin ouvertement conspuée.

Vous paradiez sur votre page web avec un rhinocéros, un léopard, un buffle, un élan, un phacochère (63 en tout !)…morts à vos pieds. Ils étaient des êtres anonymes. Ils sont morts sans reconnaissance, sans éveiller la moindre colère. Ils sont morts pour rien, sinon pour votre plaisir de tuer. Enfin, vous avez occis un être célèbre. Ne vous étonnez pas d’être célèbre à votre tour, à la hauteur de l’activité pour laquelle vous affichez votre passion.

Comment peut-on avoir pour passion l’assassinat ?
Qu’est ce que la vie pour vous ? La vie se marchande-t-elle ? Manifestement oui, puisque celle de ce lion vous a coûté 55 000$. Nous voici revenus des siècles en arrière durant lesquels, la vie d’un homme noir égalait sa valeur sur le marché des esclaves.
Que savent vos deux jeunes enfants de la valeur de la vie ? Qu’elle vaut ce que l’homme le plus riche et le plus armé décide ? Etes-vous certain que cela soit vraiment la valeur de la vie ?

Votre clientèle sait désormais que votre cabinet dentaire n’est pas éthique et, que par votre intermédiaire, elle finance l’assassinat d’animaux sauvages, la plupart en voie d’extinction. Vos clients se sentiront désormais co-financeurs de vos chasses et de vos tueries. Ils vont certainement renoncer à vous subventionner.
Au chômage, vous aurez ainsi le temps de lire des livres de philosophie ou sur la vie animale.

Saviez-vous qu’en prenant la vie d’un lion, vous volez plus que sa vie ? Vous prenez aussi celles de ses lionceaux qui seront dévorés ou rejetés par le mâle qui assoira sa domination sur ce groupe de lionnes ! Vous avez également réduit à néant tout un réseau de liens sociaux soudés autour de ce lion : vous avez détruit une grande famille.

Saviez-vous que vos 55 000$ encouragent les braconniers – comment appeler autrement ces chasseurs guides professionnels ?- à poursuivre ce tourisme destructeur parce que très lucratif ? Saviez-vous que par votre participation, d’autres lions, rhinocéros, léopards, éléphants etc. seront lâchement assassinés et leur population, déjà fragilisée, encore plus réduite ?
Non, bien sûr vous n’en aviez pas conscience ou plutôt n’aviez-vous pas voulu savoir !

Sur les réseaux sociaux, vous êtes la cible de commentaires virulents et pour certains d’entre eux appelant à la mort, votre mort.
Vous voici, à votre tour, chassé, traqué et menacé dans votre chair. Vous êtes inquiet, angoissé ou terrorisé. Vous vivez aujourd’hui ce qu’ont vécu les bêtes que vous avez traquées sans relâche pour les abattre, lâchement.
Vous vous plaigniez aujourd’hui de cet acharnement contre vous ? Plaignez-en à vous-même. Vous ne pouvez blâmer que vous-même et votre aveuglement.

Je vous souhaite de tout cœur de retrouver votre sérénité et de reprendre votre travail. Je ne souhaite à aucun être vivant de vivre traqué dans la peur, ni homme ni animal.

Je vous souhaite surtout de saisir cette occasion pour prendre conscience de la valeur d’une vie, humaine ou animale, de la valeur de la famille, humaine ou animale. De prendre conscience de la cruauté de vos actes et qu’à tout jamais vous mettrez un terme à votre passion assassine.
J’espère que, dès ce jour, vous paierez votre dette morale en finançant la protection animale, notamment dans les parcs naturels où vous avez volé vos trophées.


Votre affaire a mis en lumière la volonté des peuples à protéger les animaux sauvages et donc la nécessité de la création d’une loi internationale interdisant et punissant la chasse. Il est temps que les chasseurs que vous représentez soient enfin condamnés pour avoir spolié la vie d’un animal libre.

En vous remerciant encore d’avoir généré ce sursaut d’amour et de protection envers les animaux sauvages, je vous souhaite de belles prises de conscience.
Flore

Quelques informations ici.
Par ailleurs une pétition s’est mise en place pour demander la fin desautorisations de chasse au gouvernement du Zimbabwe et une demandant aux compagnies aériennes de refuser le transport des « trophées animaux »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire